top of page
  • Adeline Glibota

Pauline Raffaitin, spécialiste du gin

Je suis très contente de reprendre le fil des portraits de femmes inspirantes avec Pauline Raffaitin, experte en spiritueux et créatrice du gin Anae Gin ! Un parcours qui me donne l’occasion de vous parler d’intrapreneuriat, à l’heure d’un désamour flagrant pour le monde de l’entreprise et où nombre d’entre nous imaginent leur avenir à travers le prisme de la reconversion ou de la création d’entreprise. Le parcours de Pauline propose en quelque sorte une voie alternative.


Remontons d’abord un peu en arrière… Pauline n’est pas arrivée dans le milieu des spiritueux par hasard. Étudiante en école de commerce, elle travaille en parallèle dans la restauration et les bars, notamment dans un bar à champagne, et développe un intérêt certain pour le monde du vin et des spiritueux mais aussi pour l’univers du service. Ses premiers jobs, au Royaume-Uni et aux États-Unis, seront donc naturellement dans des entreprises de distribution de champagne et de spiritueux. Elle rejoint ensuite le groupe Bollinger distribution en 2016, une entreprise de production et de distribution de vins et de spiritueux.

Il y a 3 ans, alors qu’elle réfléchit à l’idée de lancer un gin bio et français, elle partage l’idée avec sa direction, qui lui propose de travailler dessus en interne, en utilisant les expertises du groupe, notamment le maître de chai de la maison de cognac Delamaison et « nez » star. Pauline a une idée bien précise en tête : elle tient absolument au fait de travailler à partir de produits français (seul le genièvre ne l’est pas, en raison d’une production insuffisante en France, il est produit en Europe de l’Est) et bio. Elle tient aussi à créer un produit très marqué, avec des notes de citron et de poivre mais en utilisant des herbes aromatiques disponibles en France, comme le thym citron et la verveine citron pour remplacer l’agrume et le maceron, une baie qui pousse sur l’Ile de Ré, à la place du poivre. Pauline joue la carte de la transparence sur la liste et la provenance des ingrédients, chose rare dans le domaine des spiritueux.


Elle est ainsi persuadée que les questionnements des consommateurs sur l’origine des produits va bientôt déferler sur le domaine des spiritueux. Le projet, longtemps resté secret en interne, jusqu’à la validation finale qui signe sa mise sur le marché en 2020. Aujourd’hui, le gin Anaë vient d’être élu « spiritueux de l’année » dans sa catégorie, preuve que Pauline avait raison de suivre son instinct. Un exemple à méditer…


Site internet d'Anae Gin : https://www.anae-gin.fr/


Comments


bottom of page